Avenue Nationale 2020

Dessinons ensemble le futur visage de l’avenue Nationale

Le projet Avenue Nationale 2020 a mobilisé pendant 21 mois un groupe consultatif composé de 120 personnes afin d’imaginer et de co-élaborer les devenirs possibles pour l’avenue Nationale.

Le but de la démarche était d’associer les habitants à la conception du nouveau centre-ville. L’objectif était de garantir la qualité et la durabilité du projet de réaménagement en s’appuyant sur l’analyse de l’existant et les besoins exprimés par les Arnageois dans le cadre d’une phase préalable de concertation.

La genèse du projet

Attendu par les Arnageois depuis de nombreuses années, le réaménagement de l’avenue Nationale est un des projets majeurs du mandat municipal 2014-2020.

La maîtrise d’ouvrage est assurée par Le Mans Métropole, car la communauté urbaine est compétente en matière d’aménagement urbain, mais le projet a été initié par la ville en 2014, avec une condition préalable : travailler dès le début de la démarche en concertation avec les habitants.

En effet, afin de s’assurer que le projet corresponde aux attentes et aux besoins des Arnageois, la ville a fait le choix de mobiliser l’intelligence collective dans le cadre d’une phase préalable de concertation avec les habitants, une démarche novatrice et expérimentale sur le territoire de la métropole.

Le cabinet Idea Recherche a été recruté en décembre 2015 pour animer l’ensemble du dispositif, de la définition de la démarche participative jusqu’à l’accompagnement de la maîtrise d’œuvre.

Les participants

La constitution d’un groupe consultatif citoyen a été annoncée lors de la cérémonie des vœux du Maire en janvier 2016. Un courrier a été adressé à l’ensemble des habitants de l’avenue Nationale en février 2016 pour les associer au projet. Les commerçants ont été démarchés individuellement pour s’assurer de leur implication. Enfin, un appel aux volontaires a été lancé dans le journal municipal de mars 2016, à l’attention de toutes les bonnes volontés.

L’objectif était d’associer un maximum de participants à la réflexion, avec une volonté de diversité, en impliquant à la fois des élu(e)s, des commerçant(e)s, des habitant(e)s riverains et des citoyen(ne)s.
Au même moment, un comité de pilotage composé d’élus et de services d’Arnage et de Le Mans Métropole s’est constitué pour planifier, piloter et suivre le projet.

La méthode, les outils, le calendrier

Les 8 ateliers participatifs organisés entre 2016 et 2018 ont réuni en moyenne 63 participants et impliqué 120 personnes différentes.Le rôle de ce groupe était d’imaginer et de co-élaborer les devenirs possibles pour l’avenue Nationale (usages, fonctionnements, paysages, ambiances) afin d’aboutir à une proposition collective d’aménagement.

Après un travail de diagnostic sur les perceptions à l’aide de mots clés et de cartes mentales (1er atelier- mai 2016), l’analyse de l’existant a donné lieu à une cartographie précise des usages, des ambiances, des difficultés et des potentiels (2ème atelier – juin 2016). Le groupe consultatif a ensuite réalisé un atelier photographique, pendant l’été, afin de réaliser des propositions s’inspirant des aménagements réussis dans d’autres villes, et en évitant les réalisations qui ne fonctionnent pas (3ème atelier – septembre 2016). En novembre 2016, le groupe a commencé à définir le projet en réfléchissant en sous-groupe au rôle, aux fonctions et aux qualités attendues (4ème atelier – novembre 2016).

Le 5ème atelier a été marqué par le début de la collaboration avec l’architecte, l’Atelier Ruelle, un cabinet habitué à s’inscrire dans le cadre de démarches participatives.

Les ateliers 5, 6 et 7 (avril, juin et octobre 2017) ont été consacrés à une reformulation commune de la lecture des lieux et des enjeux, et à des échanges autour d’hypothèses d’aménagement.

Le 18 octobre 2017, le Conseil Municipal a entériné le projet d’esquisse fonctionnelle en validant, point par point, les propositions du groupe consultatif.

Le 8ème et dernier atelier (février 2018) a été consacré à la consolidation du projet et à une sensibilisation au rôle de l’éclairage public grâce à une promenade nocturne.

Un travail colossal a été réalisé par le collectif, notamment sur l’analyse de l’existant. L’ensemble des productions a été consigné dans des livrets remis aux participants et proposés en consultation ci-contre.

Les impacts de la concertation

La démarche a permis d’obtenir une connaissance fine des usages et des difficultés actuelles tout en identifiant les atouts, et les potentiels à valoriser. La concertation a permis d’élaborer un projet de centre-ville plus fonctionnel et plus accessible (cohabitation et lisibilité des modes de déplacements, plus de place aux piétons/cycles, accessibilité des commerces), plus animé et plus attractif ( lieux de rassemblement et de rencontre, terrasses permanentes et temporaires pour les événements, arrêts minutes), et plus écologique et esthétique (sols et végétalisation notamment).
Proposant une vraie rupture avec l’organisation de l’espace actuelle, l’hypothèse d’aménagement retenue par le groupe consultatif prévoit l’alternance de petits jardins de ville et de poches de stationnement. Ainsi, l’espace utilisé aujourd’hui pour la circulation des véhicules dans les contre-allées, devient un espace public non circulé qui peut être utilisé pour la promenade, la lecture, les manifestations municipales ou associatives ; une vraie révolution et une totale réécriture du centre-ville.

Avec cette démarche qui s’est inscrite dans le temps long, les participants ont mesuré que tout projet d’aménagement était complexe, pluridisciplinaire et multidimensionnel. Le groupe consultatif a mesuré qu’il était nécessaire de faire des arbitrages entre différents objectifs parfois difficilement conciliables, et également des compromis, en raison des contraintes techniques inhérentes aux travaux publics. En participant à cette démarche, chaque citoyen a été acteur et responsable du projet, et peut maintenant en être le garant.
En effet, outre l’intérêt pédagogique indéniable d’une telle démarche, cette concertation a permis de sensibiliser 120 ambassadeurs pour expliquer et défendre ce projet.

Le début des travaux

Après la finalisation du travail technique de l’architecte, va débuter la réalisation du dossier de consultation des entreprises puis la phase marchés publics, avec l’ambition de débuter les travaux à la fin de l’année 2019.

D’ici là, l’information et la communication continueront à destination des membres du groupe consultatif et du grand public. Le plan masse du projet est d’ailleurs consultable ci-contre.

Pendant la phase travaux, l’objectif de la ville sera de maintenir l’activité commerciale et de faciliter la vie quotidienne des riverains. Pour cela, une médiation continue sera assurée avec les commerçants et les habitants. Le flux permanent de véhicules sera maintenu, le plus souvent en double sens. L’accès aux portes d’entrée et aux garages sera garanti. Les jours et horaires d’intervention tiendront compte des spécificités liées à la vie de l’avenue. Une signalétique spécifique indiquera les stationnements disponibles.

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×